L'église Notre Dame de Bonport à Quillebeuf-sur-Seine
Accueil
newsletter

L'église Notre-Dame-de-Bon-Port à Quillebeuf-sur-Seine

Dans l'estuaire de la Seine, une église romane garde la mémoire des marins et des pilotes

Pour visiter l'église: retirer la clé à la mairie en semaine ou à l'épicerie Rue du Marché le week-end

Si sa création remonte au Xe siècle, l’église de Quillebeuf présente surtout de très belles parties romanes du XIIe siècle :

- la façade occidentale avec son portail qui compte 5 voussures aux motifs différents très représentatifs du décor géométrique normand

- la tour centrale carrée à 2 étages, une des plus pures et des plus belles de l’époque romane en Normandie, est flanquée d’une tourelle d’escalier ronde

- la nef à 5 travées est flanquée de 2 bas-côtés remaniés au XVIIIe siècle. Ses murs sont percées de simples meurtrières très évasées qui éclairaient la nef au droit des piliers, disposition assez rare en Normandie. Ces piliers rectangulaires sont flanqués de 2 demi-colonnes surmontées de chapiteaux ornés de godrons ou de vanneries qui soutiennent des arcades de plein cintre à double rouleau. A l’extérieur, au niveau du 2e étage, la majorité des pierres sont décorées d’un losange en creux d’inspiration carolingienne.

- la croisée garde des traces de peinture sous ses arcs et présente la même structure que la nef. Les arcs longitudinaux sont identiques et les arcs transverses sont surhaussés. Celui qui ouvre sur le chœur est orné de bâtons brisés.

Menaçant de s’effondrer en 1602, le chœur roman a été entièrement reconstruit au XVIIe au goût de l’époque, c’est pourquoi il est éclairé par des baies flamboyantes. Ce chœur comporte 2 travées et un chevet à 3 pans. Il est accompagné de bas-côtés et d’un déambulatoire à 3 pans.

Mobilier

- 11 maquettes de bateau évoquent l’histoire de la navigation sur la Seine aux XVIIIe et XIXe siècles. Elles sont exposées dans des vitrines, sauf la plus grande qui est suspendue à la voûte de la nef : c'est un trois-mats carré à 2 rangées de canons et fut offerte par le capitaine Charles Billard en 1828
- orgue en bois sculpté du début XIXe comportant 364 tuyaux
- piéta en bois sculpté de la fin du XVIe siècle
- christ en plomb polychrome du XVIIe
- remarquable ensemble de graffitis de bateaux ayant fréquenté Quillebeuf aux XVIe et XVIIe - groupe Saint Léonard en bois sculpté du XVIIe, avec des costumes de marins de l’époque
- 2 vitraux du XVIe montrant une procession de charité
- 2 vitraux du XIXe : sur l’un d’eux offert par les pilotes de Quillebeuf figure l’église en médaillon
- tableau représentant la Vierge et l’Enfant protégeant Quillebeuf
- ex-voto : vœu fait à N. D. de-Bon-Port par le capitaine Frémont et son équipage en 1768

Notre-Dame-de-Bon-Port

Ce vocable montre le rôle important que joua l’église de Quillebeuf auprès des marins et leurs familles. Autrefois, l’église dominait le port qui s’étendait devant son portail roman, à la place des maraîchages et des terrains de sports. Ce port et son église existaient déjà en 932, comme l’atteste une charte par laquelle le Duc Guillaume Longue Epée donne à l’abbaye de Jumièges de nombreux domaines, dont Quillebeuf «son port et son église»

Le Télemaque

De loin le plus célèbre des navires présentés dans l’église de Quillebeuf. Construit en 1772 au Val de la Haye, il sombra devant l’église de Quillebeuf le 3 janvier 1790 avec, dit-on, la fortune du roi Louis XVI et les trésors des abbayes riveraines de la Seine. Toutes les tentatives pour retrouver l’épave depuis cette date se sont révélées infructueuses.

Autres églises visitables dans le Pays Risle Estuaire

Activités à proximité

- circuit-découverte et bac traversant la Seine à Quillebeuf-sur-Seine
- 2 circuits VTT balisés au départ du parking du phare: 1 cirxcuit "court" (13 km) balisé en vert et 1 circuit "long" (32 km) balisé en jaune

 58 Ko
 34 Ko
 31 Ko
MAP


Conception et hébergement ehoui exploitation